Pour le garder toujours en bonne santé

24 Rue Des Eucalyptus Route De La Montagne,97417 SAINT DENIS - Tél. : 09 74 56 36 88

Informations et conseils

Les vaccins, ça sert à quoi ?

La vaccination a pour but de protéger votre compagnon contre une maladie : c'est-à-dire à éviter qu’il l’attrape ou à atténuer les symptômes s’il l’attrape.

Autre intérêt non négligeable de la vaccination : la consultation vaccinale ! c'est souvent la première occasion de présenter votre chiot à un vétérinaire, de voir si tout va bien (examen des oreilles, auscultation cardiaque…), et d'obtenir les réponses aux questions que vous pouvez vous poser (comportement, vermifugations, tatouage ou puce électronique, avantages et inconvénients de la stérilisation…)

 

COMMENT CA MARCHE ?

La vaccination stimule les défenses immunitaires de l'organisme. Elle induit une réaction immunitaire qui permettra à votre animal de réagir rapidement et efficacement en cas de contact ultérieur avec le virus, la bactérie qui provoque la maladie, et lui évitera ainsi d'être malade ou en atténuera les symptômes.

CONTRE QUOI ON VACCINE ?

Chez le chien

Les vaccins "traditionnels" sont ceux dirigés contre:

  • MALADIE DE CARRE (dûe à un virus : paramyxovirus, très contagieuse et souvent mortelle, elle entraine troubles respiratoires, digestifs, cutanés, nerveux), 
  • HEPATITE DE RUBARTH (dûe à un Adénovirus et responsable d’une atteinte du foie), 
  • PARVOVIROSE (dûe à un Parvovirus, elle est responsable d’une gastro-entérite hémorragique mortelle et est très contagieuse),
  • PARAINFLUENZA (un des virus responsable de la toux du chenil, maladie contagieuse qui provoque une forte toux),
  • LEPTOSPIROSE (dûe à des bactéries transmises par les urines de rongeurs, dans un environnement humide, elle est responsable d’une atteinte rénale grâve et mortelle). 
  • RAGE : le vaccin contre la rage est surtout destiné aux animaux qui voyagent et aux chiens de 1e et 2e catégories, cette maladie n'étant plus présente en France depuis pas mal d'années.

Concernant la PARVOVIROSE (maladie très présente à la Réunion), même si tous les chiens peuvent être touchés, on constate une plus forte prévalence chez les chiots de 6 semaines à 6mois, en particulier chez les chiens de race: Rottweiler, American stafforshire terrier, berger allemand, labrador, pinsher et chiens nordiques.

Pour les éleveurs (ou les non éleveurs) , un site à consulter car très clair: 

http://eleveurscanins.merial.com/pdf/7-La_parvovirose.pdf

 

Chez le chat

Les chats sont classiquement vaccinés contre :

  • la panleucopénie ( ou typhus, gastro-entérite virale et mortelle dans 75% des cas),
  • le coryza (infection virale respiratoire, oculaire et buccale très contagieuse),
  • la leucose féline due au virus FeLV (virus immuno-déficient, assez proche du SIDA et mortel dans 100% des cas).
  • et la rage : le vaccin contre la rage est surtout destiné aux animaux qui voyagent, cette maladie n'étant plus présente en France depuis plusieurs années

Chez le furet

Le furet est vacciné contre:

  • la maladie de carré (même virus que celui du chien), maladie quasiment toujours mortelle.
  • La rage (pour les animaux qui voyagent)

Même un furet n’ayant jamais accès à l’extérieur doit être vacciné contre la maladie de Carré car son propriétaire (ou le chien) peut apporter le virus par l’intermédiaire de ses chaussures, de ses vêtements.

L'autre intérêt du vaccin est la consultation vaccinale, qui permet de faire le point, une fois par an, sur l'état de santé du furet.

Chez le lapin

On vaccine classiquement le lapin contre:

  • la myxomatose (Virus transmis par des insectes et entrainant des symptômes cutanés ou respiratoires.)
  • la maladie hémorragique (Virus dont la transmission se fait directement de lapin à lapin, ou indirectement par l'eau, les aliments, les objets contaminés, et probablement les insectes. La mort survient très rapidement et dans 100% des cas). 

Même un lapin qui vit au troisième étage en centre ville n'est pas à l'abri, puisque la transmission se fait, entre autres, par les insectes piqueurs. 
Evidemment, le lapin d’extérieur sera encore plus exposé.

L'autre intérêt du vaccin est la consultation vaccinale, qui permet de faire le point, une fois par an, sur l'état de santé du lapin.

TOUS LES COMBIENS ET A PARTIR DE QUEL AGE?

Chez le chien

En général, la vaccination débute à partir de l'âge de 8 semaines.

Cependant, en période d'épidémie, ou pour les portées de chiots, ou lorsque la mère n'a pas allaitée le vaccin contre la parvovirose doit être réalisé dès l'âge de 6 semaines.

Il existe une particularité concernant la vaccination contre la parvovirose canine : les anticorps maternels, qui constituent des défenses contre la maladie, sont transmis au chiot avant même la naissance à travers le placenta (10 % des anticorps), puis après la naissance, par l'intermédiaire du colostrum, ou "premier lait" (90 % des anticorps).

Or, il se trouve que ces anticorps, s'ils protègent le chiot nouveau-né contre la parvovirose… empêchent aussi la bonne prise du vaccin ! et là où la vie est mal faite, c'est que les anticorps maternels protègent le chiot jusqu'à l'âge de 6-8 semaines… mais inhibent la prise vaccinale jusqu'à 12, voire 16 semaines d'âge.

C'est pourquoi il éxiste des vaccins "concentrés", à forte teneur en protéines virales qui permettent d'obtenir une séroconversion même en présence d'anticorps maternels. Nous utilisons donc de ces "vaccins concentrés"  à l'âge de 6 semaines pour assurer la première injection de la primo-vaccination puis les vaccins dits classiques (vaccins atténués) à 8 et 12 semaines. 

On dit souvent qu'un chiot ne doit pas sortir avant d'être complètement vacciné : c’est vrai, cela réduit le risque d'attraper une maladie contagieuse pendant ces tous premiers mois, où le chiot est particulièrement vulnérable. Mais attention, votre animal a besoin de se sociabiliser (voir des gens et d’autres animaux) et de découvrir des bruits et des objets (lampadaires, vélos…).  

Il convient donc d'adopter une attitude raisonnable qui ménage les deux impératifs, sanitaire et comportemental : on peut faire sortir un chiot même s'il n'est pas complètement vacciné, mais il faut l'amener dans des endroits non souillés (éviter les trottoirs avec une crotte), et lui faire rencontrer des chiens que l'on connaît, en bonne santé et à jour de leurs vaccins.

Un rappel doit avoir lieu à 12 semaines et est conseillé à 16 semaines (pour protéger les 10%des chiens non protégés par les injections précedentes...)

Après la première année, il est impératif de procéder à des rappels annuels réguliers, afin d'entretenir la protection obtenue. 

La vaccination anti-rabique (contre la rage) se fait à 12 semaines avec un rappel, 1 fois par an.

Chez le chat

La première vaccination est réalisée à 8 semaines et est suivie d'une injection à  l'âge de 12 semaines.

Les rappels sont ensuite réalisés 1 fois par an.

Chez le furet

La première vaccination est réalisée à 8 semaines et est suivie d’une injection à l’âge de 12 semaines.

Les rappels sont ensuite réalisés 1 fois par an.

Chez le lapin

La première vaccination peut être réalisée à l'âge 5 semaines. 

Le rappels sont ensuite réalisés 2 fois par an.

Y-A-T-IL DES EFFETS SECONDAIRES AU VACCINS ?

  • Petit nodule, fatigue passagère

Un nodule ou une douleur peuvent se manifester au point d'injection, dans les deux-trois jours qui suivent le vaccin. On nous signale aussi parfois une fatigue, un chien un peu moins actif, pendant une demi-journée ou une journée.

Ces effets secondaires surviennent rapidement après l'injection : si un chien se met à vomir trois semaines après le vaccin, il faut rechercher une autre origine…

  • Fibrosarcomes ?

Il y a quelques années, les vaccins du CHAT ont été soupçonnés de déclencher des tumeurs de la peau (fibrosarcomes) chez un certain nombre de chats. Des études portant sur des milliers de cas ont montré qu'aucun vaccin ne provoque de tumeur, mais qu'en revanche, certains chats génétiquement prédisposés peuvent réagir à toutes sortes de traumas (blessure, plomb de chasse, morsure d'un autre chat, injection quelle qu'en soit la nature…), en fabriquant un fibrosarcome.

Cependant, le chat étant une espèce sensible aux adjuvants ; dans notre clinique, nous vous proposons une gamme complète de vaccins SANS adjuvants.

LES MALADIES A LA REUNION ET LEUR PREVENTION

LA DIROFILARIOSE :

La Dirofilariose, ou maladie des vers du cœur est une maladie parasitaire transmise par les moustiques du genre Culex. Elle touche les chiens et très rarement les chats.

Au début cette maladie passe inaperçue puis des symptômes de type essoufflements, fatigue, toux, perte d’appétit, amaigrissement apparaissent.

Cette maladie est malheureusement mortelle si elle n’est pas traitée.

Un traitement existe et dépend du stade de la maladie et de l’état général de l’animal, mais ce traitement peut s’avérer dangereux pour le chien.

C’est pourquoi la prévention est fondamentale et repose sur :

  • des anti-moustiques,
  • des comprimés tous les mois
  • ou encore une INJECTION de Guardian qui tue les larves du vers avant qu’elles ne se logent dans le cœur ; à faire tous les 6 mois, à partir de 6mois d’âge.

LA SPIROCERCOSE

La spirocercose est une maladie parasitaire peu connue en métropole mais qui touche de nombreux chiens à la Réunion. Le chien se contamine en mangeant des insectes comme les vers blancs ou les cafards ou en tuant des petits animaux tels que lézards, lapins, tangues…

Le parasite (Spirocerca lupi) provoque la formation de nodules dans l’œsophage, l’estomac ou même l’aorte. Il provoque amaigrissement, vomissements, régurgitations, difficultés respiratoires, troubles nerveux pouvant aller jusqu’à la mort.

Le traitement est difficile et aléatoire.

​​​​L’idéal est donc de protéger son animal en le vermifugeant très régulièrement.

 

L’EHRLICHIOSE

L’ehrlichiose est une maladie infectieuse qui touche les chiens et qui est transmise par les tiques.

Les symptômes sont variés : fièvre, fatigue, perte appétit, saignements (nez, selles, oreilles, urines). La mort survient dans environ 1 cas sur 3.

Le diagnostic est clinique et sanguin, une prise de sang permet de dépister facilement le micro-organisme. Une fois diagnostiqué, un traitement est mis en place.

La meilleure des préventions est la LUTTE CONTRE LES TIQUES !

LE SIDA DU CHAT

Le Sida du chat est une maladie mondiale, mais les cas sont nombreux à la Réunion.

Il s’agit d’une maladie virale qui touchent essentiellement les chats mâles NON castrés vivant en extérieur.

De façon générale, le FIV affaiblit le système immunitaire du chat et le rend plus sensible aux autres virus, comme aux parasites et aux infections.

Le FIV ne peut malheureusement pas être guéri. Un chat porteur de ce virus est condamné. Toutefois, il peut avoir encore de nombreuses années à vivre et certains traitements peuvent soulager ses symptômes.

Cette maladie est facilement diagnostiquée grâce à une prise de sang dont les résultats sont immédiats.

La meilleure des préventions est la STERILISATION.

QUELLES SONT MES OBLIGATIONS EN TANT QUE PARTICULIER PROPRIETAIRE​​​​​​

IDENTIFICATION ELECTRONIQUE ou TATOUAGE

L’identification (par puce électronique ou tatouage) est OBLIGATOIRE pour :

  • tous les chiens de plus de 4 mois,
  • tous les chiens dits dangereux (catégorie 1 ou 2, voir plus loin)
  • pour tous les chiens ou chats avant leur vente ou leur cession (même gratuite)
  • pour tous les chiens ou chats devant attester d’une vaccination antirabique
  • pour tous les chiens ou chats devant voyager
  • pour tous les chiens ou chats transitant par un établissement de pension.

SI JE SOUHAITE VENDRE OU DONNER UN ANIMAL

  • Votre animal doit être âgé de plus de 8 semaines
  • Il doit être identifié
  • Vous devez joindre un certificat vétérinaire de bonne santé de moins de 5 jours

 

Depuis 2016, si l'on possède une femelle reproductrice, et que l'on vend un chiot ou un chaton, on est considéré comme éleveur.

Etre considéré comme éleveur entraîne un certain nombre d'obligations : locaux conformes, attestation de connaissances délivrée par les DRAAF, déclaration en préfecture, et obtention d'un numéro SIREN.

Heureusement, des assouplissements sont prévus si l'on ne vend pas plus d'une portée par an et par foyer fiscal : on échappe alors à l'attestation de connaissances, à la déclaration en préfecture, et au numéro SIREN si les animaux vendus sont inscrits à un livre généalogique.

SI MON ANIMAL A MORDU UNE PERSONNE

Depuis la loi de juin 2008, si votre animal a mordu une personne vous devez :

  • Lui faire « subir » une surveillance sanitaire pendant 15 jours, c'est-à-dire, 3 visites sanitaires chez un vétérinaire : la première dans les 24h qui suivent la morsure, la deuxième 1semaine après la morsure et la troisième 15 jours après.
  • Déclarer la morsure à la mairie de votre commune de résidence
  • Faire réaliser une évaluation comportementale de votre chien dans les 15 jours, évaluation dont le résultat sera transmis au maire
  • Prévenir le vétérinaire en cas de fugue ou d’apparition de symptômes
  • Ne pas laisser votre animal divaguer pendant les 15 jours qui suivent la morsure.

 

 

QUELLES SONT MES OBLIGATIONS EN TANT QUE PROPRIETAIRE​ DE CHIEN DE CATEGORIE 1 OU 2​​​​​

POUR LES CHIENS DE 1ere CATEGORIE :

Des chiens non inscrits au LOF (Livre des Origines Françaises, en d'autres termes, des chiens qui ne disposent pas d'un certificat de naissance ou d'un pédigrée prouvant qu'ils sont des chiens de race), mais qui sont assimilables, par leurs caractéristiques morphologiques, aux races suivantes :

  • Tosa
  • Mastiff
  • American Staffordshire Terrier
  • Staffordshire Terrier

Les obligations liées à la possession ou à la détention d'un chien de première catégorie sont les suivantes :

  • Détention interdite aux mineurs, aux majeurs sous tutelle, aux personnes condamnées pour crime ou à une peine d'emprisonnement avec ou sans sursis (bulletin 2 du casier judiciaire)
  • Déclaration à la mairie de la commune où réside le chien, en joignant les pièces justifiant de :
  • L'identification du chien par tatouage ou puce électronique
  • La vaccination anti-rabique (contre la rage) en cours de validité (un rappel chaque année)
  • La stérilisation du chien ou de la chienne (certificat vétérinaire)
  • D'une assurance garantissant la responsabilité civile du propriétaire ou du détenteur du chien, pour les dommages causés aux tiers par l'animal.
  • Faire passer une évaluation comportementale du chien (cette évaluation a pour objet d'apprécier le danger potentiel que peut représenter un chien). Elle est réalisée par un vétérinaire inscrit sur une liste départementale et sur les chiens âgés de plus de huit mois et de moins de douze mois, préalablement identifiés.
  • Obligation de suivre une formation délivrée par un formateur agréé lui permettant d’obtenir une attestation d’aptitude.

Cette formation se déroule en général sur une journée, au cours de laquelle le propriétaire reçoit des informations sur les lois concernant les "chiens dangereux", ainsi que sur le comportement du chien (développement comportemental, communication, agressivité…). Des mises en situation sont généralement proposées. La formation conduit à la délivrance de l'attestation d'aptitude.

Une fois effectué, l'ensemble de ces démarches permet d'obtenir en mairie un permis de détention. 

En plus de cela, l'acquisition, la cession à titre gratuit ou onéreux, l'importation et l'introduction de chiens de première catégorie sur le territoire métropolitain, dans les départements d'outre-mer sont interdites.

  • L'accès aux transports en commun, aux lieux publics à l'exception de la voie publique, et aux locaux ouverts au public est interdit. Leur stationnement dans les parties communes des immeubles collectifs est également interdit. 
  • Sur la voie publique, dans les parties communes des immeubles collectifs, ces chiens doivent être muselés et tenus en laisse par une personne majeure.

POUR LES CHIENS DE 2eme CATEGORIE :

Cette catégorie concerne les chiens inscrits au LOF (= avec papiers), appartenant aux races suivantes :

  • Staffordshire Terrier
  • American Staffordshire Terrier
  • Tosa
  • Rottweiler, ainsi que leurs croisements, et les chiens qui sont assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux rottweilers.

Les obligations liées à la possession ou à la détention d'un chien de deuxième catégorie sont les mêmes que pour les chiens de première catégorie, à l'exception :

  •  De la stérilisation, non obligatoire pour les chiens de deuxième catégorie
  •  De l'interdiction d'acquisition, de cession à titre gratuit ou onéreux, d'importation et d'introduction sur le territoire: les chiens de deuxième catégorie peuvent être donnés, vendus et importés.
  •  De l'interdiction dans les transports en commun, les lieux publics et les locaux ouverts au public, ainsi que le stationnement dans les parties communes des immeubles collectifs. Les chiens de deuxième catégorie peuvent circuler ou stationner dans tous ces endroits… mais obligatoirement muselés, et tenus en laisse par une personne majeure.  

Comme pour les chiens de première catégorie, sont obligatoires : 

  • l'évaluation comportementale du chien et
  • la délivrance d'une attestation d'aptitude au propriétaire.

Clinique Vétérinaire Eucalyptus

24 Rue Des Eucalyptus Route De La Montagne,

97417 SAINT DENIS

France

09 74 56 36 88